Enjeu 3 : Aménagement du territoire en limitant l’étalement urbain

Contenu de la page : Enjeu 3 : Aménagement du territoire en limitant l’étalement urbain

Le troisième enjeu est d’aménager le territoire de façon économe, en stoppant l’étalement urbain et la consommation d’espace. L’augmentation de la densité de construction dans la ZAC du Chemin Vert est une des réponses à cet enjeu, l’opération de renouvellement urbain, avec cellules commerciales et habitat, réalisé rue de l’Hôtel de Ville également. La future ZAC de la Touche associée à une opération de renouvellement urbain raisonné, préservant le cachet du centre ancien, s’inscrit également dans cet enjeu.

Etudes pour redynamiser le centre-bourg

Des ateliers de réflexion sur la redynamisation du centre-bourg ont été mis en place. Deux groupes de 15 à 18 personnes chacun (experts, élus, personnels communaux, habitants s’étant portés volontaires) ont été formés sur deux thèmes centraux : actions économiques et sociales, déplacements et espace urbain. L’atelier « actions économiques et sociales » a débattu sur : quels types de commerces et d’activités (par qui et pour qui ?) et sur : quel types d’habitat (pour qui et où ?). L’atelier « déplacements et espace urbain » réfléchissait quant à lui sur : quels itinéraires véhicules et doux pour demain ? et quels usages sur l’espace public place de l’église ? Il serait compliqué d’exprimer en quelques lignes quatre heures de réflexions et d’échanges. Voici malgré tout quelques éléments qui vont alimenter les études menées par le cabinet ENET-DOLOWY ainsi que les services de Rennes Métropole.

  • Créer un espace bar/restaurant (terrasse) associatif avec des services associés (produits locaux, pressing, annexe de la bibliothèque…) ;
  • Rechercher une saine concurrence entre commerces de proximité et centre commercial ;
  • Créer un axe fort de la place de la mairie jusqu’au Point 21 avec plus de lisibilité pour les piétons ;
  • Réhabiliter l’habitat de centre-bourg, et recréer du logement proche des services favorisant les différentes mixités (sociales, générationnelles…)
  • Au lieu de sens uniques, créer des zones partagées (20 km/heure) aux abords de la place ;
  • Créer des espaces de vie autour de l’église ;
  • Pour les commerces, privilégier la simplicité et la facilité d’accès. Ce ne sont donc que quelques idées, elles s’inscriront dans des scénarii élaborés par le cabinet d’études et Rennes Métropole, toujours en partenariat avec les participants aux ateliers. A l’issue, ces travaux seront bien entendus présentés lors d’une réunion publique fin 2014 ou début 2015.